NON TOXIC REVOLUTION // Le problème du plastique

posté dans: Action, Éducation
Tags , ,

plastic-sucks-blk-white

Le recyclage est devenu une priorité depuis de nombreuses années. Mais savez-vous ce que deviennent vos sacs plastiques jetés dans notre environnement ou l’utilisation à usage unique de vos bouteilles en plastique ? Nous utilisons quotidiennement des plastiques : bouteilles, jouets pour enfants, récipients alimentaires, produits ménagers… Impossible d’échapper au plastique tant il est omniprésent. Les plastiques représentent une catastrophe pour la planète, car, impérativement recyclés, ils s’accumulent partout, notamment au niveau des océans. Les déchets produits par les activités humaines, déversés dans les océans et acheminés par les courants, ont créé un nouveau continent dans le Pacifique, nommé le 7ème continent. Sa superficie atteint près de 3,5 millions de km2, soit plus de 6 fois la taille de la France. Mais avant d’arriver dans nos océans, les plastiques ont été produits et utilisés par les humains. Nous sommes constamment en contact de plastiques qui agissent de différentes manières sur notre santé. 

Les plastiques d’emballage alimentaire
La première règle consiste à ne pas chauffer les plastiques alimentaires (JAMAIS aux micro-ondes). En effet, la chaleur favorise la migration d’éléments du plastique vers les aliments.
Deuxième règle : ne pas choisir des aliments qui ont trop longtemps séjourné dans le plastique, notamment celui qui tapissent les boîtes de conserve.  Le revêtement interne des boîtes de conserves peut contenir du Bisphénol A. Préférez les conserves en bocaux en verre.
Les produits surgelés ne sont pas concernés par le problème, puisque le plastique très froid ne relargue pas d’éléments dans le contenu alimentaire (c’est le chauffage qui favorise les migrations). Evidemment, il ne faut pas réchauffer les aliments surgelés dans le plastique d’origine !
Troisième règle : JAMAIS réutiliser sa bouteille d’eau ou de soda en plastique. Elles sont à usage unique. L’idéal est d’utiliser des récipients en verre ou d’apporter sa boisson dans une gourde en inox (100% recyclable).

Comment différencier les plastiques ? Ils sont marqués d’un triangle en relief (à peine visible) ayant un chiffre au milieu correspondant au type de classe de recyclage possible. Celui-ci donne des indications sur la nature des éléments constituant les plastiques.

Capture d’écran 2014-07-07 à 09.28.13

 Ceux à éviter ont les chiffres suivants :

7. Polycarbonates. Ils peuvent contenir du Bisphénol A (BPA)*, c’est la pire des classes ! Celle de tous les « divers » plastiques.

6. Polystyrène et autres styréniques. Ces plastiques peuvent être alliés parfois avec du polycarbonate (source de BPA). 

3. Polychlorures de vinyle, PVC souples et rigides. Depuis 10 ans, ceux fabriqués en France et en Europe ne contiennent plus de Bisphénol A. Mais ceux importés, notamment en provenance d’Asie, des doutes subsistent. 

*Souvenez-vous ! Le BPA est un perturbateur endocrinien. Une molécule qui perturbe notre système hormonal. Les perturbateurs endocriniens sont à l’origine de problèmes de fertilité et de cancers hormono-dépendants : les cancers du sein chez la femme et de la prostate chez l’homme.

Les films souples étirables
On entoure facilement diverses préparations alimentaires de films plastiques souples pour les conserver et surtout pour les réchauffer aux micro-ondes. Ces films étirables sont composés de PVC (chlorure de polyvinyle) plastifié. Ces molécules destinées à assouplir le PVC sont des phtalates ayant des effets de perturbateurs endocriniens. Lors du chauffage, toutes ces molécules migrent vers l’aliment en contact avec le film. Pour réchauffer aux micro-ondes, il est préférable de disposer ces aliments dans un récipient en verre ou en vraie céramique.

Les silicones
Evitez les moules et minicocottes en silicone. Nous avons à ce jour trop peu d’informations sur leur composition exacte, notamment sur le degré de migration des éléments toxiques vers les aliments. Toutefois, on peut remarquer que lorsque l’on frotte les doigts après avoir touché un moule en silicone, on éprouve une sensation glissante, preuve que des molécules se sont détachées du matériau !

Les sacs plastiques
Les sacs plastiques sont une source de pollution considérable, durant tout leur cycle de vie. Et leur fin de vie est particulièrement nocive pour l’environnement : il apparaît que leur recyclage n’est pas rentable d’un point de vue écologique et économique ! Ils consommeraient plus de ressources qu’ils n’en restitueraient. De plus, ils se dégradent entre 100 et 400 années.

Adoptez donc un geste écologique : refusez les sacs plastiques en caisses et apportez systématiquement votre sac cabas réutilisable ou votre sac en coton de type tote bag pour faire vos courses. 

Maritza Nicolaÿ

Fondatrice et Dirigeante de MARITZA, Bordeaux

Change this in Theme Options
Change this in Theme Options

Warning: Parameter 1 to W3_Plugin_TotalCache::ob_callback() expected to be a reference, value given in /homepages/36/d509593964/htdocs/wp-includes/functions.php on line 3464