TÉMOIGNAGE : « À 36 ans, on ne pense pas à un cancer du sein »

posté dans: Prévention, Sensibilisation, Témoignages
Tags , ,

En ce début dʼannée 2017 nous avons décidé de suivre le combat dʼune jeune femme touchée par le cancer du sein. 

Nelly1ban

Cette jeune femme cʼest Nelly, 37 ans. Toute lʼéquipe est impressionnée par son mental dʼacier, sa capacité à rester positive dans lʼépreuve quʼelle traverse. Nous lʼavons élue notre Keep A Breast figtheuse engagée 2017 et nous souhaitons lui consacrer un blog pour la soutenir, lʼencourager et lui dire combien nous sommes fiers dʼelle et de toutes les jeunes femmes qui ont pris les armes face au cancer.

Nelly a un peu tardé avant dʼaller voir son médecin, elle a comme la plupart des femmes trouvé la grosseur suspecte elle-même. Elle est atteinte dʼun cancer de stade 3. Elle se joint à nous pour vous encourager à faire votre examen tous les mois.

Voici lʼinterview portrait de notre KAB FIGHTEUSE :

Nelly, dresse nous un petit portrait de toi!

Impression« Je mʼappelle Nelly, je suis assistante sociale de formation. Je suis une formation pour être Mandataire Judiciaire à la Protection des Majeurs. Je vis depuis 16 ans dans le centre de Bordeaux. Et depuis 5 ans dans un quartier que jʼadore par sa diversité, son effervescence : le quartier « Saint Michel ». Ce que jʼaime faire dans la vie : voir mes amis, ma famille, partager des bons repas, du bon vin bien sûr. Jʼaime cuisiner, faire le marché. Jʼaime le cinéma, la lecture, la musique, la photographie, regarder des séries, courir, faire du vélo. Je ressens souvent le besoin d’aller marcher dans de grands espaces, en fonction de mes envies : plage/campagne/forêt landaise/montagne. Je suis très sensible aux belles lumières. Un projet en cours me tient à coeur en ce moment : cʼest la création dans mon quartier dʼun jardin partagé. Nous sommes en train de tout mettre en oeuvre pour créer un espace écologique, avec des pratiques culturales respectueuses de lʼenvironnement et de la biodiversité. Cela va être un bel endroit de partage avec les habitants du quartier. »

Raconte-nous ton plus beau souvenir:

« Un de mes plus beaux souvenirs ? Difficile à dire car jʼai la chance dʼen avoir plein la tête. Le dernier peut-être où je me suis sentie le plus en phase avec moi-même, la plus sereine aussi, ce sont mes dernières vacances d’été. Je sortais de plusieurs mois lourds et stressants, à dormir à droite à gauche, à courir après le temps. Jʻai pris 3 semaines de vacances pour mʼaérer la tête. Je suis partie à Amsterdam et en Crète. Tout était au rdv, les amis, le rire (beaucoup de rires…), le soleil, la mer, la beauté des paysages… Jʼai aussi en tête un super week-end randonnée bien physique en famille dans les Pyrénées et la dernière dans les montagnes Suisse… »

Nelly-K copieComment as-tu appris que tu avais un cancer du sein?

Jʼai appris ma maladie début septembre. Jʼavais senti un petit kyste au niveau du décolleté, côté coeur, au dessus de mon sein. Pour replacer lʼhistoire dans son contexte, jʻai vécu une séparation très éprouvante en janvier dernier. Suite à ça, jʼai perdu du poids. Jʻai senti rapidement après, en février ou mars une petite boule mais comme jʼavais maigri, je pensais que cela mʼavait fait apparaître un petit kyste. Jʼavais beaucoup de choses en tête à ce moment-là. Je venais de commencer en parallèle de mon activité professionnelle une formation qui me prenait pas mal de temps et dʼ énergie. Jʻai laissé traîner… Il nʼy a aucun antécédent de cancer dans ma famille. Je mange sainement, je fais du sport, je ne fume pas…

A 36 ans, on ne pense pas à un cancer.

Pourtant, je travaille dans un hôpital, je vois quotidiennement des histoires tragiques qui touchent des personnes de tout âge mais quand il sʼagit de soi cʼest différent. Jusqu’à présent, je nʼavais aucun problème de santé, je nʼavais pas de médecin ni gynécologue dʼailleurs.. Cʼest aussi pour ça que jʼai mis du temps à aller consulter. Jʼavais envie d aller voir quelquʼun de « bien ». Puis cet été, une amie mʼa donnée les coordonnées dʼune gynécologue qui a priori était très bien et qui exerce juste à côté de mon travail. Après tout est allé très vite, mammographie, échographie, biopsie puis lʼannonce: un carcinome canalaire infiltrant de stade 3, RH+, HER2 + »

Est-ce-que ton cancer du sein a changé certaines perspectives dans ta vie ?

« Je manque encore de recul pour voir l’impact réel de cet événement sur ma vie. Je peux observer par contre des changements dans mon quotidien. Pour la première fois depuis le début de ma carrière professionnelle, je suis en arrêt maladie. Jʼappréhendais ce changement dans mon quotidien. Je nʼallais plus voir mes collègues qui me sont chers, jʼallais me retrouver « seule » dans mon petit appartement sombre. Mes amis travaillent tous. Rapidement, jʼai senti le besoin de quitter Bordeaux. Jʼavais envie d’extérieur, de lumière, de nature. Jʼai la chance dʼavoir ma famille dans les Landes, à la campagne. Jʼai donc naturellement migré dans un environnement bon pour moi. Rapidement, le fait de ne plus travailler à fait naître en moi dʼautres besoins. Jʼai trouvé des activités « plaisir ». Je me connecte à mes envies, mes émotions. Jʼai toujours eu un regard optimiste sur les choses. Jʼessaye de garder le plus possible une pensée positive. Jʼarrête de dépenser mon énergie à ne pas faire ce que je veux. 

« Je privilégie lʼessentiel. »

Nelly&family copieJe suis plus à lʼécoute de mon rythme, de mes limites aussi. Jʼai des envies dʼailleurs. Je commence à prendre quelques notes pour un roadtrip en Californie, les grands parcs, San Francisco. Je nʼai plus envie de remettre à demain les choses. Je profite aussi de « cette pause » pour passer du temps en famille. Je fais de longues marches avec ma mère, ma grand-mère, mes cousins parfois. Mes oncles ne sont jamais très loin non plus. Je passe plus de temps avec mon père et mon frère. Ma grand mère me disait y’a quelques jours : « Je suis contente, ta maladie fait du bien à la famille […] on partage beaucoup plus de choses qu’avant ! « . Cʼest un peu dit maladroitement mais cʼest vrai que ce temps libre me permet de vivre de jolis moments. » 

L’endroit où tu te sens le mieux?  Au soleil, face à lʼhorizon.

Ta plus grande qualité? Je pense être quelqu’un de bienveillant.

Ton plus gros défaut? Il paraît que je suis parfois de mauvaise foi !Sinon je dirais aussi mon côté « control freak » mais je travaille dessus !

Quels sont les gens qui te font le plus rire? Mes amis. Et en plus connu, Guillaume Meurice et Vincent Dedienne me font beaucoup rire aussi.

Ton péché mignon? Un bon vin devant un plateau fromage.

Un truc que tu aimerais changer dans ta vie? Prendre le temps de plus voyager. Et maîtriser une autre langue que le français. 

Une valeur importante dans ta vie? La sincérité, l’authenticité.

Merci pour ce beau témoignage Nelly! À très vite pour un prochain blog!

Change this in Theme Options
Change this in Theme Options