F : Fournitures

posté dans: Prévention, Sensibilisation
Tags ,

F comme fournitures (scolaires mais pas que)

Nous voici déjà au temps de la rentrée !
Des écoliers aux étudiants, de la maison au bureau, il y a toujours une liste à étudier.

Et en matière de Zéro Déchet, quelques principes à respecter.
Tout d’abord, nul besoin de tout voir en neuf.
En prenant le temps de rassembler tout ce que dont on dispose déjà, de faire le tri, de nettoyer,
de remettre à neuf ou d’upcycler (transformer un objet pour ne nouvelle utilisation) on s’aperçoit
que de nombreuses fournitures peuvent rempiler pour une nouvelle année.
Les trousses, les sacs à dos, les crayons de couleurs, les feutres ….
Il est aussi possible de récupérer les feuilles vierges des cahiers de l’année passée pour se
constituer un stock de feuilles de brouillon pour l’année à venir.
Si toutefois, il ne reste rien (on connaît des personnes dévoreuses de crayons… ou troueuses
compulsives de gommes…), alors les bourses aux échanges ou le seconde main constituent
une bonne alternative au tout neuf.

Ensuite s’il faut acheter, alors ce sera au maximum sans emballage.
De nombreux magasins culturels ou spécialisés en fournitures de bureau permettent d’acheter
la juste quantité nécessaire en vrac. Pas besoin de crayons de toutes les couleurs, quand il
nous en manque juste deux.
Et pourquoi pas si possible du rechargeable.
Des crayons aux surligneurs, les propositions se multiplient.
Et du solide.
Une règle en bois par exemple a plus de chance de passer les années, comme les classeurs
aux coins renforcés.
Certes cela sera peut être un peu plus cher à l’achat, mais au long terme on y gagne.

Autre critère de choix important, le recyclage du produit. Car c’est à l’achat qu’il faut choisir ce
que l’on pourra ensuite recycler. Un cahier avec couverture carton est ici plus intéressant que
celui en couverture plastique, idem pour les pochettes à rabat.
Les exemples sont nombreux.
Recycler c’est valoriser un produit, c’est une ressource à nouveau utilisable.
De plus ce qui est recyclable est souvent de meilleure qualité que les fournitures en plastiques :
non recyclables et à renouveler fréquemment.
Dernier élément à prendre en compte, les compositions des produits.
Pour la papeterie, il y a maintenant plus d’offres avec du papier recyclé et non blanchi au chlore,
ou porteur de sigles mentionnant sa provenance de forêts durablement gérées.
Par contre pour d’autres fournitures, c’est parfois plus complexe.
Ici aussi on retrouve nombres de produits irritants.
Certains feutres contiennent des solvants toxiques comme le trichloroéthane, le toluène ou le
xylène.
On préférera les feutres à base d’eau ou d’alcool, néanmoins même eux contiennent des
agents de conservation potentiellement allergènes, il est donc nécessaire de les reboucher
immédiatement après utilisation.
Pour les gommes, on évitera celles qui sont souples et aromatisés (ce qui vaut ici pour toutes
fournitures, il est peu probables de trouver des arômes naturels dans les fournitures scolaires),
elles contiennent des phtalates.
Il existe des gommes en caoutchouc naturel, elles sont de couleur beige opaque.
Même problème pour la colle, de préférence à l’eau ou à base végétale, et en bâton plutôt que liquide.

Et il y a bien d’autres exemples. En choisissant les matériaux les plus naturels possibles,
les plus écologiques (ce qui suppose quand même un temps de recherche préalable) il est
possible d’éviter de nombreuses substances nocives.
UFC que choisir : « Substances nocives dans les fournitures » et 60 Millions de
consommateurs : « Fournitures scolaires : chasser les toxiques » donnent quelques pistes de
réflexion en la matière.

On notera une absence de réglementation spécifique sur ces produits, qui sont pourtant
utilisées quotidiennement par les enfants et pas seulement.
Mais restons simples : on fait de son mieux et on s’autorise quelques folies comme une belle régle en bois
non vernie ou une trousse en matériaux recyclés. Quant aux enfants il est parfois difficile de leur
refuser des fournitures décorées de leurs héros préférés, alors on autorise une petite chose
contre un grand geste pour la planète.

Fabienne Guillet.

Change this in Theme Options
Change this in Theme Options