Célia Perron, jeune, sportive et engagée !

posté dans: Ambassadeurs
Tags , ,

Depuis 18 ans l’association part à la rencontre des jeunes pour les sensibiliser. Depuis 18 ans aussi certains jeunes viennent à notre rencontre et nous étonnent par leur maturité, leur envie, leur besoin de s’engager pour Keep A Breast. Célia Perron en est le parfait exemple. Championne de France de saut en hauteur au championnat de France espoir en 2018, elle est notre plus jeune ambassadrice pour Keep A Breast Europe. Cette jeune femme profondément touchée par la cause mais aussi très déterminée se raconte un peu pour nous.

 Célia est (entre autres titres) , Championne de France en 2018 du saut en hauteur (1m76) (au championnat de France Espoir) mais aussi Médaillée d’argent en 2016 sur 400m au Championnat de France Junior en salle et a obtenu le record de France au Relais MEDLEY 11’45 »37 en Coupe de France.
Célia :
« Le 4 mars 2017 c’était réveil à 5h du matin, on m’avait proposer de courir pour une association
contre le cancer du sein, c’est ce jour l’a que je découvre Keep A Breast. Ma sœur en terminale à
Albi à ce moment là avait fais le déplacement sur Toulouse pour m’accompagner alors qu’elle est
beaucoup moins sportive. Pourquoi? Pour les même raisons que moi, touchées par le cancer du sein
dans notre famille, on voulait rendre hommage à une personne importante pour nous, et à toutes les
autres.
C’est donc très tôt dans la nuit et sous la pluie que nous courrons 5km à la Prairie des Filtres de
Toulouse ce samedi matin aux côtés d’une dizaine de personnes aussi motivées que nous. Personne à
l’horizon, les gens dorment, mais nous on court pour Keep A Breast. En rentrant on se renseigne sur
l’association et on trouve ça génial, admirable.
C’est donc tout naturellement que lorsque l’on m’a proposé au salon Medic’elles de devenir jeune ambassadrice
de l’association, j’ai tout de suite eu envie de vivre cette aventure et de m’engager pour une cause qui me tient à cœur et qui partage les même valeurs que moi.
Keep A Breast est une association qui me ressemble et que j’affectionne beaucoup pour le message positif qu’elle transmet, voilà pourquoi je souhaite m’investir et l’aider à se faire connaître par le plus grand nombre.

  

Mes débuts :

Je découvre l’athlétisme par hasard en 2010 lors du forum des associations de ma ville à Graulhet,
j’avais alors 12 ans. Après avoir essayé d’autres sports sans grande motivation, mon premier
entraînement sur la piste fut une révélation, je rencontre ce jour-là celui qui m’emmena par la suite
au très haut niveau et qui m’a tout appris, mon premier entraîneur Yves Gouyen.
Très vite je suis exigeante à l’entraînement, j’apprends à comprendre mon corps, à le coordonner, à
l’assouplir, et il y avait beaucoup de travail à faire là-dessus!
Si au départ je cours pour m’amuser, je
prends vite goût à la compétition, j’y découvre l’adrénaline, la concentration, la déception, la
victoire, et j’en veux toujours plus. La jeune fille que j’étais remarque une chose : on a rien sans
rien. Plutôt timide mais un brin hyperactive, le sport révèle ma sociabilité en même temps qu’il me
donne confiance en moi.
Dès mes jeunes années je pratique le triathlon (50mhaies-hauteur-longueur) et mon entraînement est
très pluridisciplinaire. Mon entraîneur m’inscrit déjà sur le pentathlon (60mhaies-hauteut-poids-
longueur-800m) l’hiver 2011 je réalise mon premier heptathlon l’été 2012 dans le but de devenir
«une athlète complète» et de forger mon mental face à la difficulté de cette discipline.
Après quelques temps sur le 400mhaies que j’affectionne tout particulièrement, c’est l’esprit et la
force des épreuves combinées qui me pousse à en faire ma spécialité, et quand on travaille sept
épreuves on ne s’ennuie jamais!
C’est quoi au fait l’heptathlon ?
C’est une spécialité de l’athlétisme composée de sept épreuves enchaînées sur deux jours :
100mhaies – hauteur – poids – 200m – longueur – javelot – 800m plus communément appelé les
épreuves combinées. Chaque performance nous totalise un nombre de points précis, au terme de
toutes les épreuves le total de tous ces points nous donne notre classement sur la compétition.
Mes études :
Je suis actuellement en dernière année d’un DUT Mesures Physiques à l’Institut Universitaire Technologique « A » Paul Sabatier de Toulouse. Grâce à mon statut de sportive de haut niveau, j’ai pu bénéficier d’un aménagement de ma scolarité pour mener au mieux mon double-projet sportif et professionnel. Je souhaite poursuivre mes études l’an prochain en école d’ingénieurs en Matériaux ou Génie des Procédés. Ma semaine d’entraînement : Je pratique l’athlétisme à raison d’un entraînement par jour tous les soirs après les cours de 18h à 20h au stade Daniel Faucher de Toulouse avec mon groupe d’entraînement Trackdeca et mes deux coachs Romain Vernède et Rémi Magro. Le samedi matin et le dimanche on peut aussi avoir des séances en fonction du programme des entraîneurs et de l’avancée du travail. Cela demande une organisation assez stricte mais la motivation et le plaisir sont là. J’aime ce rythme que donne le sport à ma vie. Mes objectifs : Me sélectionner pour les championnats d’Europe Espoirs 2019 sur heptathlon. Ce que m’a appris le sport : Qu’il ne faut pas se laisser abattre, qu’il faut travailler dur pour atteindre les objectifs que l’on se fixe. Le sport m’a appris la rigueur, le respect, l’exigence, principes qui me guident désormais au quotidien. C’est pour moi une force, révélatrice de ma détermination dans ce que j’entreprends. J’ai pu vivre grâce à cela des expériences incroyables, voyager, rencontrer des personnes formidables, grandir et m’épanouir en temps que femme. Je dois au sport la personne que je suis aujourd’hui, en constante évolution. Pourquoi la pratique du sport est importante : Selon moi la pratique d’un sport est essentielle à un mode de vie sain et équilibré. Ce n’est pas toujours facile mais ça en vaut la peine. Quoi que l’on puisse penser, le sport, s’il est bien pratiqué (à son rythme bien sûr), apporte de la satisfaction personnelle, du bien être et même de l’amusement ! Le progrès amène le progrès, voilà pourquoi je pense que le dépassement de soi dans un sport nous aide inévitablement dans les épreuves que l’on rencontre au cours de notre vie. »

Change this in Theme Options
Change this in Theme Options