A : Amap

posté dans: Éducation, Non classé, Sensibilisation
Tags , , , ,

blogZerodechetA

A comme Amap 

En ce mois de Février sous la neige notre blogueuse Fabienne nous fait part de son choix d’être une Amapienne… Elle nous réchauffe le coeur de ses valeurs !  Mais alors qu’est ce que c’est une Amap ?

J’aime les légumes !

Et je les aime, si possible :

frais

de saison

plutôt de production locale

plutôt issus d’une agriculture biologique

Je ne suis pas forcément locavore. Le locavorisme consiste à favoriser une « consommation de nourriture produite dans un rayon restreint autour de son domicile » (1). Néanmoins je tends à privilégier cette démarche tant que possible.

Et je les aime encore plus quand leur achat s’inscrit dans ma démarche Zéro Déchet.

Alors, où trouver ces légumes ?

Sur les marchés

Chez les primeurs

Dans différents magasins bio

Auprès de tout un ensemble de distributeurs en filière courte, comme La ruche qui dit oui, Bienvenue à la ferme… (2)

Les alternatives ne manquent pas. Moi, j’ai choisi l’AMAP : Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne. (2)

IMG_7096

Je suis donc une Amapienne.

En quoi cela consiste-t-il ?

Une Amap c’est un engagement.

Chaque année je signe un contrat maraicher (3) qui me permet toutes les semaines d’avoir un panier de légumes. En contre partie, le producteur lui aussi s’engage à assurer la livraison des légumes et surtout il a la garantie du juste règlement de sa production. À l’Amap que j’ai choisi, le producteur c’est Philippe Sournac (4), il s’est engagé auprès de différentes AMAP, participe aussi à d’autres filières courtes (comme des ruches, un magasin de producteurs, des réseaux bio), il expérimente même en ce moment un distributeur automatique tout proche d’un arrêt de Tram.

C’est un passionné qui donne beaucoup de place au consommateur, ses goûts, ses attentes. Il prend soin de nous et aime à discuter, à répondre aux questions sur sa production.

IMG_7091

L’Amap, c’est aussi s’engager sur l’entraide et la solidarité, en participant par exemple à des activités sur l’exploitation (comme aider aux plantations aux prémisses du printemps). Et sur la compréhension du métier et des difficultés inhérentes à la production agricole.

Cet engagement se veut éthique, éco-responsable et incite à une démarche réflexive concernant notre alimentation.

Une Amap c’est de la convivialité.

Une fois par semaine, c’est le jour de distribution. Je récupère de bons légumes et sans emballages (nous venons tous avec nos paniers, sacs…). Et je peux aussi prendre la temps de papoter avec les autres amapiens.

Au cours de l’année précédente, j’ai eu trois fois un peu de film alimentaire, celui-ci protégeant une découpe de légume. Seul déchet. Je ramène les petites barquettes en bois (qui contiennent les légumes fragiles) et les élastiques, tout est réutilisé par le producteur.

Opération Zéro Déchet réussie.

Et de façon bénévole, chaque amapien doit assurer au moins 2 distributions par année. Être de distribution, c’est aider le producteur à vider le camion et assurer le remplissage des paniers. Nous on le fait à 2. C’est l’occasion de nouvelles rencontres, de partage de recettes….

Une Amap c’est aussi des surprises.

Car c’est le producteur qui décide du contenu des paniers. Donc on a des légumes que l’on connaît et que l’on aime. Et des légumes que l’on apprécie  moins (les échanges sont toujours possibles).

J’ai ainsi découvert le chou-rave et le patidoux, en top list maintenant de mes légumes préférés. Et j’en ai détesté ! J’ai pour souvenir une certaine salade beaucoup trop amère. D’ailleurs nous avons été nombreux dans ce cas, le producteur l’a entendu et en a arrêté la distribution. Et c’est vraiment formidable de se sentir entendu. Pour Philippe il est très important que nous ne choisissions pas, « car on mange toujours la même chose et on oublie ce qui est bon, comme le radis noir qui nettoie le foie ». Alors on se laisse surprendre par notre producteur qui pense aussi à notre santé.

Et maintenant, il me reste à cuisiner…

 

(1) locavore.fr

(2) je vous invite à explorer différents sites : reseau-amap.org , circuits-courts.info , consommer-local.fr , paysans.fr

(3) il existe différents contrats : fruits, miel, fromage, poisson, viande…

(4) Philippe Sournac, Les jardins de Quentin, Eysines

 

 

Fabienne Guillet, blogueuse NTR

 

 

Change this in Theme Options
Change this in Theme Options